Haut
Actualités

Taekwondo : Noah Garcia ou le rêve d’être champion olympique

Hormis grâce à ses qualités physiques, Noah Garcia est capable de construire tactiquement ses succès.
© (Photo cor. NR, Pierre Toucheteau)

Combattant de 14 ans, le jeune Niortais commence à se distinguer dans les catégories jeunes et rêve de monter sur la plus haute marche d’une compétition olympique.

Deux médailles de bronze au niveau national dont un Championnat de France, trois titres régionaux et des victoires en Open de France. À 14 ans, Noah Garcia a déjà un palmarès bien étoffé. Poids plume de 47 kilos, ce licencié du Taekwondo Club Niortais commence à se faire un nom dans la discipline.

C’est tout petit qu’il a découvert pour la première fois un dojo : « C’était il y a environ dix ans. Mon père voulait que je fasse un sport de combat, donc il m’a mis au taekwondo et je n’ai jamais arrêté », raconte celui qui ne regrette en aucun cas le choix de sa famille.

Un combattant endurant, explosif et tacticien

Après avoir combattu sous les couleurs des deux autres clubs niortais (l’école Niortaise de Taekwondo et le Sojjok Kwan), il a rejoint son club actuel pour encore progresser, tout en gardant du plaisir. « J’aime tout dans ce sport. La compétition, l’esprit d’équipe avec le coach lors des victoires que l’on partage à deux à chaque fois, les entraînements avec mes coéquipiers et puis la mécanique des combats, les enchaînements », explique-t-il.

Une fois dans l’arène, le Niortais a des atouts capables de déstabiliser ses adversaires. Si, selon ces coachs, « il a la chance d’être vif et explosif, d’avoir un gros cardio pour tenir tout le combat », l’adolescent retient surtout ses qualités tactiques. « Je reste calme, j’écoute mon coach et j’applique ses conseils à la lettre. Je peux trouver le moyen de gagner un combat sur une fraction de seconde », estime-t-il. Seul petit bémol selon lui, sa souplesse, qui reste encore à améliorer.

Mais alors jusqu’où veut-il porter ses qualités physiques et techniques ? Et bien pourquoi pas sur un podium olympique : « mon rêve, comme tout sportif je pense, c’est d’être champion olympique », témoigne-t-il. « Il en a le potentiel mais il faudra bosser, qu’il s’entraîne dur et qu’il combatte des adversaires de très haut niveau », se prend également à rêver Rodolphe Ridouard, l’un de ses entraîneurs.

« On espère le meilleur pour lui, poursuit-il. Mais cela va être compliqué car la concurrence est vraiment forte à très haut niveau ». Des bons adversaires, Noah Garcia va en affronter prochainement à l’occasion de l’Open international de Royan prévu le 28 mai. « C’est un rendez-vous important pour moi, il y aura de l’opposition, avec notamment le champion de France et d’autres combattants d’autres pays. Je me prépare bien pour cette échéance », se motive celui qui souhaite devenir professionnel sur le long terme.

Après cela, le niveau va encore monter d’un cran pour le nouveau pensionnaire du Pole Espoirs France de Strasbourg. Avec en ligne de mire les championnats d’Europe de la saison prochaine : « mon objectif va être de gagner. Je pense que c’est quelque chose qui est à ma portée ». Donc pourquoi pas de l’or européen, avant l’or olympique…

Matéo Dufour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *